Avanti Buggati

 Avanti Buggati
 S.Bardotti/Pcaruso / 1978 
 
 
La plus belle automobile de toute la ville
C'était sûrement toi
Tu n'es plus ma pauvre fille
En très bon état
Y a un lièvre sur le siège
Des lézards dans les phares
Sur le capot des poules
Deux ou trois grenouilles
Qui s'amusent à sauter sur le toit
 
O la belle compagnie
O la pauvre batterie
Pauvre carburateur et malheureux moteur
Y a des poissons dans le radiateur
Avanti Buggati Faut pas t'endormir
Tu démarres et ça va repartir
Sur l'autoroute a quatorze voies
Il y a des bolides si tu veux tu les dépasseras
Des Maserati et des Ferrari
Et tu doubleras les formule trois
 
Avanti Buggati
Faut pas t'endormir
Tu démarres et ça va repartir
Tu vas avoir des tas de voyageurs
Un danseur de corps et un président
Un champion d'Europe et un commandant
Un maître d'école et dix-huit enfants
Tout le monde sera content
 
Avanti Bugatti
Faut pas t'endormir
Tu démarres et ça va repartir
Tu t'envoles comme un Caravelle
Et tu traverseras le Soleil la Terre et les nuages
Et sur le rallye de Monte-Carlo
Tu t'amuseras et tu rouleras
Autant que tu voudras
 
Avanti Bugatti
Faut pas t'endormir
Tu démarres et ça va repartir
En Californie
Et Jusqu'à Hollywood
Sur le Pacifique
Et puis au Mexique
Et sous les tropiques au cœur de l'Afrique
De l'Amazonie
Jusqu'à l'Antarctique
Et jusqu'au mers du sud
Vous roulerez de chemin en chemin
Elle voyagera, jamais plus ma belle ne s'arrêtera
 
Avanti Bugatti
Faut pas t'endormir
Tu démarres et ça va repartir
En Californie
Et Jusqu'à Hollywood
Sur le Pacifique
Et puis au Mexique
Et sous les tropiques au cœur de l'Afrique
De l'Amazonie
Jusqu'à l'Antarctique
Et jusqu'au mers du sud
×